Biographie de Joseph Kessel

Joseph Kessel est un journaliste et romancier français né à Clara, en Argentine, le 10 février 1898 et mort le 23 juillet 1979 à Avernes (Val-d’Oise).

 

Fils d’un médecin juif d’origine lituanienne (la Lituanie appartenant à l’époque à la Russie impériale), qui passa son doctorat à Montpellier avant de partir exercer en Argentine accompagné de son épouse, d’origine russe, il vécut une partie de son enfance chez ses grands-parents maternels à Orenbourg, dans l’Oural, avant que ses parents s’installent en France. Il fait alors ses études secondaires au lycée Masséna à Nice, à l’époque lycée Félix-Faure, puis à Paris, au lycée Louis-le-Grand, en 1914. Cette même année, il est infirmier brancardier durant quelques mois, puis il obtient sa licence de Lettres à la Sorbonne en 1915. Tenté par le théâtre, il est reçu au Conservatoire en 1916, avant de choisir de s’engager, d’abord dans l’artillerie, puis dans l’aviation. Il tire plus tard de cette expérience le roman L’Équipage, publié en 1923, son premier grand succès. Il termine la guerre par une mission en Sibérie, en passant par les Etats-Unis ou encore Vladivostok.

 

Collaborant à plusieurs journaux, notamment au Journal des Débats, qui l’avait engagé dès 1915 au service de la politique étrangère, il continue parallèlement ses voyages et réalise des reportages sur la Chine, l’Indochine, l’Inde et Ceylan. Ses expériences constituent la matière de ses premiers romans. Son premier ouvrage, La Steppe rouge, publié en 1922, consiste ainsi en un recueil de nouvelles sur la révolution bolchevique. Il publie ensuite Mary de Cork (1925), Les Captifs (1926), qui lui vaudront le grand prix du roman de l’Académie Française, Belle de Jour (1928), Fortune Carrée (1932), version romanesque de son reportage Marché d’esclaves, etc… Il intègre l’équipe de reporters réunie par Pierre Lazareff à Paris-Soir.

 

Il participe également à la guerre d’Espagne en 1936. Correspondant de guerre en 1939-1940, il rejoint la Résistance en 1941, au sein du réseau Carte, avec son neveu Maurice Druon. Tous deux passent en Angleterre via les Pyrénées en 1942 et s’engagent dans les Forces Françaises Libres, où Joseph Kessel devient capitaine d’escadrille. En 1943, il écrit avec Maurice Druon les paroles du Chant des Partisans et il publie L’Armée des Ombres en hommage aux combattants de la Résistance.

 

À la Libération, il reprend ses activités de reporter – il assiste notamment au procès de Nuremberg pour France-Soir -, mais aussi ses voyages, en Palestine, en Afrique, en Birmanie ou en Afghanistan. Ce dernier voyage lui inspire son roman Les Cavaliers, publié en 1967, chef-d’oeuvre consacré aux Afghans des steppes dont il décrit les coutumes et à propos desquels il parle d’une « liberté merveilleuse et sauvage ».

 

Il avait également publié entre temps Le Tour du Malheur (1950), projet mûri pendant près de 20 ans, mais aussi Les Amants du Tage en 1954, Le Lion, qui raconte l’amour porté par une petite fille à un magnifique lion du Kilimandjaro, en 1958, ou encore Tous n’étaient pas des anges en 1963.

Il se voulait témoin parmi les hommes ; c’est d’ailleurs le titre sous lequel il fait revivre à son lecteur ses expériences de journaliste les plus marquantes.

 

Le 22 novembre 1962, il est élu à l’Académie Française au fauteuil 27, au premier tour de scrutin. Dans son discours, il revendique son appartenance au judaïsme, déjà évoquée dans Terre de feu, publié en 1948 au moment de la création de l’Etat d’Israël : « vous avez marqué (…) que les origines d’un être humain n’ont rien à faire avec le jugement que l’on doit porter sur lui », dit-il aux Immortels à sa réception. Il tient à faire orner son épée d’académicien d’une étoile de David.

 

Grand officier de la Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, décoré de la Croix de guerre 1914-1918 et de la Croix de guerre 1939-1945, il meurt en 1979 à l’âge de 81 ans.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • joseph kessel biographie courte
  • joseph kessel biographie
  • biographie de Joseph Kessel
  • biographie joseph kessel
  • quel est le titre du reportage qui correspond au lion
  • titre du reportage qui correspond au lion de joseph kessel
  • biographie de josephe kessel
  • inspiration le lion kessel
  • quel est le titre des reportages de Joseph Kessel qui correspond le lion